Powered by Radar Relay
Powered by Radar

Posons les fondations de l’économie de tokens

Posons les fondations de l’économie de tokens

Les échanges de tokens font face à de nombreux obstacles qui entravent leur croissance. Par exemple, posséder une réserve monétaire centralisée pose un risque de sécurité, un manque de fluidité entre les tokens ou entre des transactions redondantes ou inutiles qui causeront des désagréments dans la chaine de blocs, et un manque de bonnes pratiques qui entrainera des incertitudes et une fragmentation du réseau Ethereum.

Les échanges de tokens font face à de nombreux obstacles qui entravent leur croissance. Par exemple, posséder une réserve monétaire centralisée pose un risque de sécurité, un manque de fluidité entre les tokens ou entre des transactions redondantes ou inutiles qui causeront des désagréments dans la chaine de blocs, et un manque de bonnes pratiques qui entrainera des incertitudes et une fragmentation du réseau Ethereum.

Actuellement, il y a deux formes d’échange de tokens

Actuellement, il y a deux formes d’échange de tokens

Centralisée

Les échanges centralisés sont risqués puisqu’ils placent tous les actifs et enregistrements de transactions dans un seul et même endroit. Ils nécessitent de l’utilisateur un dépôt de fonds dans un portefeuille détenu et opéré par l’échange. Des gens mal intentionnés pourraient fermer l’échange et partir avec les fonds, des difficultés techniques pourraient causer une immobilisation, voire une perte des fonds, des changements de régulations pourraient bloquer ces fonds, ou encore, des hackers pourraient plus facilement identifier des vulnérabilités dues à un point unique de faiblesse.

Centralisée

Les échanges centralisés sont risqués puisqu’ils placent tous les actifs et enregistrements de transactions dans un seul et même endroit. Ils nécessitent de l’utilisateur un dépôt de fonds dans un portefeuille détenu et opéré par l’échange. Des gens mal intentionnés pourraient fermer l’échange et partir avec les fonds, des difficultés techniques pourraient causer une immobilisation, voire une perte des fonds, des changements de régulations pourraient bloquer ces fonds, ou encore, des hackers pourraient plus facilement identifier des vulnérabilités dues à un point unique de faiblesse.

Décentralisée

Les carnets d’ordres d’échanges décentralisés sont répartis le long de la chaine de blocs. Cependant, ils verrouillent les tokens dans des contrats intelligents propriétaires. Cela place la fiducie uniquement entre les mains de l’entité décentralisée d’échanges afin qu’elle écrive, déploie, audit et maintienne ses contrats intelligents. En hébergeant les carnets d’ordres sur la chaine de blocs, un échange décentralisé peut générer un montant massif de transactions qui pourraient dans d’autres cas ralentir les blocs et créer un stress inutile sur l’écosystème.

Décentralisée

Les carnets d’ordres d’échanges décentralisés sont répartis le long de la chaine de blocs. Cependant, ils verrouillent les tokens dans des contrats intelligents propriétaires. Cela place la fiducie uniquement entre les mains de l’entité décentralisée d’échanges afin qu’elle écrive, déploie, audit et maintienne ses contrats intelligents. En hébergeant les carnets d’ordres sur la chaine de blocs, un échange décentralisé peut générer un montant massif de transactions qui pourraient dans d’autres cas ralentir les blocs et créer un stress inutile sur l’écosystème.

Voici les réseaux modulaires d’échange

Voici les réseaux modulaires d’échange

La nature modulaire du protocole 0x redéfinit la notion même « d’échange » en en séparant les composantes. L’échange n’étant plus une entité singulière, 0x ouvre l’écosystème en laissant des protocoles d’échanges (les fameux contrats intelligents), des portefeuilles, des carnets d’ordre et autres être gérés pas différentes applications.

La nature modulaire du protocole 0x redéfinit la notion même « d’échange » en en séparant les composantes. L’échange n’étant plus une entité singulière, 0x ouvre l’écosystème en laissant des protocoles d’échanges (les fameux contrats intelligents), des portefeuilles, des carnets d’ordre et autres être gérés pas différentes applications.

En quoi est-ce un changement important?

En quoi est-ce un changement important?

1. C’est une application décentralisée (dApp) agnostique

Utiliser un protocole d’échanges ouvert comme l’est le 0x signifie que tout le monde peut l’utiliser. Cela crée une standardisation à travers l’écosystème Ethereum à la fois fiable, non propriétaire et améliorée à l’aide d’un consensus communautaire plutôt que par une autorité centralisée.

2. La propriété est liée au propriétaire du token

Plutôt que de demander aux propriétaires de déposer leurs tokens dans des portefeuilles ou des contrats intelligents gérés par des entités centralisées, ces propriétaires peuvent échanger directement entre eux en utilisant leurs propre portefeuilles d’Ethereum. Le protocole d’échange fournit simplement les outils nécessaires à l’exécution de ces échanges sur la chaine de blocs pendant que les relais fournissent un moyen pour les utilisateurs de trouver, placer et prendre des ordres d’échange.

3. Un relai hors chaine, mais des accords sur celle-ci

Les ordres sont signés par cryptographie par le propriétaire du token afin d’en assurer la sécurité, sans être diffusés sur la chaine avant que tous les changements finaux soient effectués. Cela permet de garder certains désagréments en dehors de la chaine en ne diffusant que les offres finales de transaction sur la chaine de blocs.

4. Un pairage de tokens N:N pour un transfert fluide

Le protocole 0x permet également l’échange de paires N:N ce qui permet de ne pas avoir à transférer un token pour des ETH dans le seul but de pouvoir l’échanger de nouveau contre d’autres tokens. Moins de conversions signifie moins de trafic, moins de frais, et moins de barrières à l’arrivée de nouveaux services.

5. Liquidités en réseau

Créer un réseau complémentaire d’échanges rend obsolète l’utilisation de dépôt centralisé de liquidités en tournant tous les portefeuilles individuels vers le réseau et vers des ressources de liquidités décentralisées. De multiples carnets d’ordres et propriétaires de tokens peuvent ainsi interagir à travers un protocole sous-jacent commun sans avoir besoin de faire appel à une tierce partie ou abandonner le contrôle de leurs actifs.

1. C’est une application décentralisée (dApp) agnostique

Utiliser un protocole d’échanges ouvert comme l’est le 0x signifie que tout le monde peut l’utiliser. Cela crée une standardisation à travers l’écosystème Ethereum à la fois fiable, non propriétaire et améliorée à l’aide d’un consensus communautaire plutôt que par une autorité centralisée.

2. La propriété est liée au propriétaire du token

Plutôt que de demander aux propriétaires de déposer leurs tokens dans des portefeuilles ou des contrats intelligents gérés par des entités centralisées, ces propriétaires peuvent échanger directement entre eux en utilisant leurs propre portefeuilles d’Ethereum. Le protocole d’échange fournit simplement les outils nécessaires à l’exécution de ces échanges sur la chaine de blocs pendant que les relais fournissent un moyen pour les utilisateurs de trouver, placer et prendre des ordres d’échange.

3. Un relai hors chaine, mais des accords sur celle-ci

Les ordres sont signés par cryptographie par le propriétaire du token afin d’en assurer la sécurité, sans être diffusés sur la chaine avant que tous les changements finaux soient effectués. Cela permet de garder certains désagréments en dehors de la chaine en ne diffusant que les offres finales de transaction sur la chaine de blocs.

4. Un pairage de tokens N:N pour un transfert fluide

Le protocole 0x permet également l’échange de paires N:N ce qui permet de ne pas avoir à transférer un token pour des ETH dans le seul but de pouvoir l’échanger de nouveau contre d’autres tokens. Moins de conversions signifie moins de trafic, moins de frais, et moins de barrières à l’arrivée de nouveaux services.

5. Liquidités en réseau

Créer un réseau complémentaire d’échanges rend obsolète l’utilisation de dépôt centralisé de liquidités en tournant tous les portefeuilles individuels vers le réseau et vers des ressources de liquidités décentralisées. De multiples carnets d’ordres et propriétaires de tokens peuvent ainsi interagir à travers un protocole sous-jacent commun sans avoir besoin de faire appel à une tierce partie ou abandonner le contrôle de leurs actifs.

Il y a deux façons d’interagir avec le protocole

Il y a deux façons d’interagir avec le protocole

Le Pair-à- Pair (P2P)

Le Pair-à- Pair (P2P)

Les détenteurs de tokens n’ont pas besoin d’interactions avec une tierce partie pour diffuser leurs transactions sur la chaine de blocs. En utilisant les contrats intelligents 0x, chaque utilisateur peut créer son propre ordre et le promouvoir comme bon lui semble, à travers les réseaux sociaux, publicités télévisuelles, presse écrite, etc. Quand un autre détenteur de token veut répondre à une offre, il n’a qu’à prendre l’ordre et à l’exécuter en utilisant le contrat intelligent 0x pour finaliser l’échange.

Les détenteurs de tokens n’ont pas besoin d’interactions avec une tierce partie pour diffuser leurs transactions sur la chaine de blocs. En utilisant les contrats intelligents 0x, chaque utilisateur peut créer son propre ordre et le promouvoir comme bon lui semble, à travers les réseaux sociaux, publicités télévisuelles, presse écrite, etc. Quand un autre détenteur de token veut répondre à une offre, il n’a qu’à prendre l’ordre et à l’exécuter en utilisant le contrat intelligent 0x pour finaliser l’échange.

Le relai (ou relayeur d’ordres)

Le relai (ou relayeur d’ordres)

Trouver soi-même quelqu’un possédant l’offre parfaite peut s’avérer compliqué. C’est là qu’intervient la deuxième catégorie de réseau P2P, appelé Relai. Celui-ci ne détient aucun token et les ordres qu’il traite ne sont valides qu’à la signature d’un utilisateur.

Trouver soi-même quelqu’un possédant l’offre parfaite peut s’avérer compliqué. C’est là qu’intervient la deuxième catégorie de réseau P2P, appelé Relai. Celui-ci ne détient aucun token et les ordres qu’il traite ne sont valides qu’à la signature d’un utilisateur.

Le futur « Tokenisé »

Le futur « Tokenisé »

La chaine de blocs n’en est qu’à ses débuts. Dans la future économie de Tokens, un protocole d’échange sera essentiel à l’accès aux produits et services à travers le globe. Avoir ce protocole signifie que de multiples dApps pourront se coordonner afin de fournir un ensemble de services modulaires qui fonctionnent ensemble, permettant ainsi la création d’une forme fluide d’échange. Ce n’est pas la naissance d’un nouveau type d’échange, c’est un moyen de parcourir l’économie de demain.

Radar Relay

Trade the Network with Radar Relay.

Open App